Parle - moi Tiens voici quelque chose de beauEt puis dessine moi un motLa musique c'est du sexe

prendreunedouche:

YES !!!!!

Le Petit Soldat, 1963. (Directed by Jean-Luc Godard)

Milan’s best art spaces | Dazed
Like this post

"Je rêve d’une langue dont les mots comme les poings fracasseraient les mâchoires…"

euo:

unknown
geteiltezigaretten:

vulgra:


"Each time you read a book, a tree smiles knowing there’s life after death."

omg

wow
nitrogen:

(18+)
Like this post

Danse macabre

http://www.youtube.com/watch?v=FAXDCADwMeY

chaque fois que je vois quelque chose qui se rapporte à ça, j’ai mon canal lacrymal qui veut faire des siennes, j’déglutis ces marques de faiblesses, qui décident de bloquer ma gorge, une boule de tristesse, et c’est le tour des tripes, qui se tordent dans une complexité faisant étrangement écho à la tienne, et c’est le tout, mon corps tout entier dégueule littéralement, je suinte la tristesse comme ces vieux bancs abandonnés où l’on trouve un bouquin qui n’attire que par son apparence détruite, j’ai des étincelles qui valsent dans les yeux, celles des bombes et des orages intérieurs. 

puis je lève la tête pour tout enfouir, et je fais ce sourire que je hais tant. 
Quelques pas pour rentrer dans ces demi-pointes douloureuses qui font les journées.
et je te jure que tous les jours, tous les jours ça m’arrive, mais je souris, un sale sourire d’hypocrite certes, mais je suis là, je sors des blagues niaises, je ris nerveusement, je dis que je suis fatiguée, je dégorge une bonne humeur incroyable, je parle je parle je parle toute la journée avec tout le monde, salsa linguistique, mais la plupart du temps je ne sais même pas ce que je dis, je parle pour écouter, écouter c’est mieux, j’aime bien, faire l’éponge des autres dans l’espoir de se noyer soi, un peu, et se retrouver seule touts les soirs, comme à la fin du spectacle.
Petit rat de l’opéra.

e-stocado:

Christoph Bader